Yves Béal, écrivain, poète, formateur, animateur d'atelier d'écriture

Écrivain, poète, formateur, animateur d’ateliers d’écriture, militant d’éducation nouvelle, il est surtout un « passeur »…

…« Passeur de mots, de valeurs humanistes, de rêves et de révoltes dans une société qui fait de l’homme une marchandise », il écrit depuis la nuit des temps et fait écrire depuis presque aussi longtemps.

Sa première lecture devant public a lieu en 1975.

En 1979, devenu instituteur engagé, à la recherche d’une cohérence entre les actes et les valeurs, entre les pratiques et la théorie, il découvre le Groupe Français d'Éducation Nouvelle. Une rencontre qui va bouleverser sa vie car il s’empare dans les pratiques de l’éducation nouvelle du pari sur l’intelligence de tous les êtres humains. Et ce pari du « tous capables, tous créateurs, tous chercheurs », il n’aura de cesse de le mettre en œuvre dans tous les lieux probables et improbables, où il aura l’occasion d’intervenir.

En 1986, avec H. Tramoy, C. Niarfeix, M.P. Canard et O. France, il fonde la revue Soleils & Cendre qui ne cesse de promouvoir une pratique partagée de l’écriture, en dévoilant au fil des numéros le dessous des cartes de l’écriture et en incitant, par des dispositifs et des ateliers, ses lecteurs à oser écrire.

Très tôt, attiré par le mariage entre les mots et la musique, il engage ses élèves dans la création de chansons. Dès 1985, sort l’album 33t « Crocodil’a dit : la preuve par 9 ». Puis ce seront les albums « Envol » en 1989 et « Gamin rock’n’roll » en 1992. Expériences qui l’amènent à côtoyer des musiciens, et c’est tout « naturellement » que ses lectures poétiques deviennent, de plus en plus souvent à partir de 1995, lectures poétiques et musicales. Ainsi, il sera amené à lire, seul ou avec d’autres poètes, en interaction avec des musiciens comme Pierre et Martin Hugon, les Fabulous Trobadors, Bernard Lubat, Fabrice Vieira, Alfred Spirli, le groupe Mazalda, François Thollet, Pascal Thollet, Greg Gilg, Laurent Brun et Florence Voir du groupe Les Décalés, Michel Tabarand, Jérôme Vion, Elisabeth Renau, Marion Danton, Michaël De Palma, Jean-Pierre Sarzier, Hugo Mansoux, Jean-Yves Girardin, François Heim, Roxane Martin, Dan Jacobi, Stéphane Cézard, Lucas et Adrien Spirli, Robert Ponvianne, Jacques « Kaki » Perrin, François Plazy, Arnaud Gimenez, Régis Monte, Didier Bouchet, Annik Magnin, Stéphane Damiano, Emmanuel Flacard, …, les improvisatrices vocales Julie Zglinski, Nadine Barbançon, Soazig Hernandez, Marion Neveu, Isabelle Uski…

Entre 1998 et 2009, il est coresponsable pour l’Education Nationale du projet « correspondances poétiques » puis « Jeunes Poètes en Isère », dans lequel chaque année, entre 120 et 200 classes, de la maternelle au lycée, écrivent, publient, rencontrent des poètes, se rencontrent lors de « charivaris poétiques et musicaux ».

Membre du secteur poésie du GFEN, il initie des formations à la conception et à l’animation d’ateliers d’écriture à la demande de divers organismes dont la Délégation Départementale Jeunesse et Sport de l’Isère, diverses communes ou communautés de communes, la Maison des Écrits d'Échirolles, l'organisme de Formation des Maisons Familiales d’Education et d’Orientation, l’APASE, collabore à des projets de la Ligue de l’Enseignement « Jouons la carte de la fraternité », « Résistances en chemin »... Il forme chaque année des dizaines de nouveaux animateurs d’ateliers d’écriture. Il codirige depuis 2004 les Rencontres nationales et internationales des Ateliers d’écriture.

Sa rencontre en 2005 avec François Thollet marque une nouvelle étape de cheminement, puisque les expériences ponctuelles avec des musiciens, vont devenir avec François, une aventure régulière, permettant de donner corps au concept de « passeurs ». De leur toute première folie au Festival « Texte en l’air » à St-Antoine-l’Abbaye (20 minutes d’improvisation musicale en plein milieu du concert du groupe sur un long poème hommage aux poètes de la résistance) naîtra un recueil/album 3CD « ça va le monde ?! ».

La rencontre avec Nadine Buchholz, photographe, sera non moins déterminante, puisqu’ensemble, ils font aboutir le projet intergénération « Il n’y a pas d’âge pour aimer » lequel obtiendra le 1er Prix national « Vieillir en France » remis en 2005 lors d’une cérémonie à l’Assemblée Nationale.

C’est à cette époque que prend naissance le collectif « les passeurs », un collectif ouvert qui, au gré des projets, réunit poètes, musiciens, plasticiens, comédiens, danseurs… toujours dans l’esprit de « passer » des valeurs de partage, de solidarité, d’égalité, en même temps que des formes artistiques, un antidote peut-être à l’individualisme et au chacun pour soi qui domine trop souvent y compris dans le domaine des arts et de la culture.

En 2008, à la suite d’un travail remarqué à Givors avec des collégiens décrocheurs, on lui propose d’intégrer le réseau d’artistes de la « Caravane des dix mots » basée au Théâtre des Asphodèles à Lyon.

Et il écrit, toujours, encore, encore… de la poésie bien sûr mais aussi de la pédagogie, car si l’on veut que le pouvoir d’écrire soit partagé, il ne suffit pas d’écrire soi-même, il ne suffit pas d’en donner l’aventure à vivre, il faut aussi en faire construire les savoirs. Une affaire de cohérence.

Fragments d'itinéraire :

  • Fondateur de la revue Soleils & Cendre en 1986 et membre actif de son Comité de Rédaction
  • Président de l'AREDIC - maison d'édition associative
  • Membre du CA de la Maison de la Poésie Rhône Alpes (2003-2010)
  • Collaboration à diverses revues : Cahiers de Poèmes, Dialogue, Filigranes, L’Arche d’Ouvèze, Vendredi Noir, Paroles en sous-sol, Rien qu’une bulle, Bacchanales, Francopolis, Multiples, ReMue…
  • Animateur d’ateliers d’écriture depuis 1980
  • Lectures poétiques publiques depuis 1987
  • Responsable de formations à la conception et à l’animation d’ateliers d’écriture pour diverses associations et institutions : Groupe Français d’Education Nouvelle, Education Nationale, Jeunesse et Sports, Maison des Écrits d’Échirolles, Ligue de l’Enseignement, APASE, MFREO, Pays de Chambaran, Pont de Claix…
  • Initiateur et coresponsable du projet départemental « correspondances poétiques – jeunes poètes en Isère », Éducation nationale 1998-2009
  • Coresponsable des Rencontres nationales et internationales des Ateliers d’Écriture
  • Fondateur du collectif « les passeurs » intégré au Collectif d’artistes « Un euro ne fait pas le printemps » depuis 2006
  • Responsable du Secteur Écriture Rhône-Alpes du GFEN
  • Animateur d’ateliers d’écriture en tous lieux : écoles primaires, collèges, lycées, bibliothèques, centres sociaux, MJC, théâtres, musées, cinémas, usines, prison, université, rue…
  • Accompagnement littéraire de spectacles dont en 2007, « Opéranaum » du groupe Fanfarnaum, (mise en scène Karim Troussi) présenté au CIEL le 28 septembre 2007 et sous le « chapiteau de l’Isère » durant l’été 2008 / puis en 2010 Aldo Fax, crieur public
  • En résidence d’écrivain : en 2008 /2009, à St Siméon-de-Bressieux dans le cadre d’un projet Théâtre impliquant les habitants, en collaboration avec la Cie Théâtre du Réel / en 2009/2010 au Lycée Vaucanson à Grenoble / en 2010/2011 à nouveau à St-Siméon-de-Bressieux, toujours en collaboration avec la Cie Théâtre du Réel ; en 2012 à Bourgoin-Jallieu pour le projet « il y a mille langues dans ma langue », à La Terrasse, pour le projet « je me souviens » : Il n’y a pas d’âge pour rêver le monde, un projet pour se créer des souvenirs, pour se souvenir que vivre, c’est rêver le monde… / en 2013 à Pont de Claix, sur un projet d’écriture intergénération « Il n’y a pas d’âge pour recommencer » / 2014 en Haute-Garonne (Corronsac / Labarthe) / 2014, 2015, 2016 à Échirolles (38)
  • A collaboré avec des chorégraphes, Cie Scalène (Emmanuel Chabanis), Cie 47-49 François Veyrunes, Cie ï-tréma (Aïda Boudriga), Cie Malka (Bouba Landrille Tchouda)
Yves Béal
100 rue de la Mairie
38690 St-Didier-de-Bizonnes
06 70 63 58 07
04 74 92 36 47
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.