De la page blanche à la scène

 

 CRÉATION   PARTAGÉE 
Avec Yves Béal       &  Frédérique Maïaux     

Il s’agit d’un projet d’écritures poétiques/slam, proposés à 3 classes/structures (établissement scolaire, médiathèque, centre social, association, maison de retraite, prison, centre hospitalier, …) dont la thématique est définie avec la structure sollicitante.

Il s’agit de permettre aux participants, enfants comme adultes, de découvrir leur propre potentiel de création en partant de l’inquiétude première au moment du démarrage du projet, jusqu’à l’ultime étape du processus de création qu’est la publication de l’écrit produit et/ou dans le contexte proposé, le « spectacle ».

Suite à une correspondance poétique avec les poètes et après trois (ou quatre) séances d’ateliers d’écriture qui vont permettre que chaque participant.e produise un texte personnel, mais aussi un texte d’équipe, sera créée une scène poétique que les « auteur.e.s » des textes présenteront lors d’un « Charivari poétique et musical ».

Le Charivari se passe en 3 temps

Tout d'abord, rencontre entre les classes

L'école du spectateur

Rencontre entre les classes ou groupe d'adultes consituté, on est tour à tour acteur et spectateur. Ce temps sert à la fois à prendre conscience de la qualité de ce qu’on a fait, à travailler ce qu’on appelle « l’école du spectateur » et en même temps, il sert de répétition générale : comment monter et descendre de scène, travail avec micro, rapport aux musiciens qui improvisent, gestion du trac, enchainements…

Tout d'abord, rencontre entre les classes

2. Fin d'après-midi

Concert poétique

Offert par Les Passeurs, à un public plus large (et en particulier les parents des enfants qui monteront ensuite sur scène).

3. En clôture après entracte

Spectacle accompagné

Après entracte (restauration, buvette) que l’on souhaite le plus convivial possible afin que les habitant.e.s se rencontrent, parlent, tissent des liens, c’est le temps du spectacle des enfants/jeunes/ou moins jeunes accompagnés sur scène par le poète et des musiciens improvisateurs.

3. En clôture après entracte

En bonus
Les ateliers de transmission
On sait qu’une expérience, même éclatante, n’est véritablement assimilée afin de produire tous ses effets que lorsqu’elle est analysée, repensée, reconstruite, distanciée, ceci afin d’en saisir les apports, les savoirs construits, d’en comprendre véritablement les articulations, les enjeux pour soi-même et pour le groupe.
Conférence
Conduite par les jeunes eux-mêmes, avec un public de pairs, de parents voire de professionnels.
Dossier de présentation
Slam in Lyon Part 1
Slam in Lyon Part 2